De l’instrumentalisation du soufisme par les autorités algériennes

16 Sep

Cet article montre comment les décideurs algériens sont passés d’une phase de répression à l’encontre de la mouvance soufie à une phase de promotion et de médiatisation. C’est d’ailleurs assez visible sur la télévision d’État algérienne.

Pourquoi à votre avis ? …

 

Publicités
15 Sep

« La main de l’étranger »…

15 Sep

« Si c’était des gens de l’intérieur, nous les aurions démasqué et arrêtés, mais les indices nous orientent vers des parties étrangères en relation avec l’entité sioniste », a affirmé le ministre sans donner davantage de précisions au quotidien qui publie ces informations en Une.

Selon le journal, M. Ould Kablia en veut pour « preuve » la date choisie: la signature des accords de Camp David entre l’Egypte et Israël a eu lieu le 17 septembre 1978 et les massacres des camps palestiniens de Sabra et Chatila ont été perpétrés les 16 et 17 septembre 1982.

Des sionistes derrières la présumée révolte le 17 septembre en Algérie

15 Sep

« Le ministre de l’intérieur et des collectivités locales, Dahou Ould Kablia, a déclaré que des parties étrangères oeuvrent dans le but de provoquer des troubles en Algérie le 17 septembre courant. Selon l’enquête menée par les services concernés, a confirmé la réticence générale quant à ces appels malveillants de ces parties étrangères dont le seul but et de déstabiliser le pays.« 

Tentative d’incendie contre l’imprimerie d’El-Watan et d’El-Khabar

15 Sep

« Mercredi soir, une centaine de jeunes armés de cocktails molotovs ont tenté de mettre le feu à l’imprimerie des quotidiens algériens « El-Watan » et « El-Khabar » dans la banlieue d’Alger. Le drame a été évité grâce à l’intervention des salariés de l’imprimerie et des policiers. Choqués, les journalistes dénoncent une manœuvre d’intimidation du régime.

Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Algérie : tentative d’incendie troublante contre l’imprimerie d’El-Watan et d’El-Khabar | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique « 

La diplomatie algérienne dans la tourmente libyenne

10 Sep

« Depuis le début du conflit, ce pays ne cesse de marteler sa neutralité et son refus de s’embarquer dans l’aventure de Sarkozy. Mal lui en a pris. Des dirigeants du CNT n’ont pas hésité à lancer des accusations graves contre l’Algérie dont notamment l’envoi de « mercenaires » aux côtés des forces loyalistes de Kadhafi. Les démentis officiels algériens n’ont visiblement jamais convaincu ceux parmi les membres du CNT qui semblent guidés par une hostilité à l’égard de l’Algérie qui ne peut se comprendre que si elle est mise en rapport avec les autres tenants et aboutissants de cette guerre dont le centre de gravité est à rechercher entre Paris et Tel Aviv. »

10 Sep